Matura 2014: Język francuski - podstawa, rozszerzenie [ODPOWIEDZI, ARKUSZE]

KS
Matura 2014: Język francuski - podstawa, rozszerzenie
Matura 2014: Język francuski - podstawa, rozszerzenie Anastazja Bezduszna
Matura 2014: Język francuski - podstawa, rozszerzenie [ODPOWIEDZI, ARKUSZE]. Poniedziałek 19 maja to dzień, w którym maturzyści zdają egzaminy z języka francuskiego. Francuski na poziomie podstawowym wybrało 169 wielkopolskich maturzystów, a na poziomie rozszerzonym - 58 uczniów.

Zobacz też: Matura 2014: Język francuski - poziom rozszerzony [ODPOWIEDZI, ARKUSZE]

Pobierz plik: MATURA 2014: JĘZYK FRANCUSKI - PODSTAWA - TRANSKRYPCJA
Pobierz plik: MATURA 2014: JĘZYK FRANCUSKI - PODSTAWA - ARKUSZ

Matura 2014: Język francuski - ODPOWIEDZI:

ROZUMIENIE SŁUCHANEGO TEKSTU

ZADANIE 1
Usłyszysz dwukrotnie reportaż na temat pewnej biblioteki. Zaznacz znakiem X, które zdania są zgodne z treścią nagrania (V – Vrai), a które nie (F – Faux).

1.1. Cette bibliothèque est ouverte toute la journée. FAUX
1.2. La bibliothèque se trouve dans un grand bâtiment moderne. FAUX
1.3. Il y a aussi des livres en langues étrangères. VRAI
1.4. L’inscription est gratuite pour tout le monde. VRAI
1.5. Ce reportage explique pourquoi les jeunes ne lisent pas. FAUX

ZADANIE 2
Usłyszysz dwukrotnie pięć wypowiedzi na temat przyjaźni. Do każdej wypowiedzi (2.1.–2.5.) dopasuj właściwe zdanie (A–F). Wpisz rozwiązania do tabeli. Uwaga: jedno zdanie zostało podane dodatkowo i nie pasuje do żadnej wypowiedzi.

Pour moi, un ami, c’est une personne
A. avec qui nous avons des souvenirs communs.
B. qui m’aide à progresser intellectuellement.
C. à qui je peux parler à coeur ouvert.
D. qui n’est pas du tout égoïste.
E. avec qui j’aime bien sortir.
F. dont je connais les goûts.

2.1 - A
2.2 - C
2.3 - F
2.4 - E
2.5 - B

ZADANIE 3
Usłyszysz dwukrotnie audycję radiową. Z podanych odpowiedzi wybierz właściwą, zgodną z treścią nagrania. Zakreśl literę A, B albo C.

3.1. Présenté pour la première fois au public, Argoun
A. a rapidement quitté le terrain.
B. s’est senti tout à fait à l’aise.
C. s’est caché derrière sa mère.

3.2. Argoun
A. sera transféré au Canada.
B. vivra toute sa vie en France.
C. devra aller à Moscou dans un an.

3.3. D’après le journaliste,
A. cinquante panthères de Chine vivent dans des zoos.
B. les panthères de Chine ont déjà disparu de la nature.
C. le zoo de Mulhouse a une bonne raison pour être fier.

3.4. La petite panthère
A. a survécu grâce aux hommes.
B. a toujours été protégée par sa mère Suri.
C. est le seul enfant du couple Suri et Bayan.

3.5. L’auteur de l’article
A. raconte la vie d’un jeune animal.
B. décrit l’histoire du zoo de Mulhouse.
C. présente la vie des panthères en liberté.

ROZUMIENIE PISANEGO TEKSTU

ZADANIE 4
Przeczytaj tekst. Z podanych odpowiedzi wybierz właściwą, zgodną z treścią tekstu. Zakreśl literę A, B, C albo D.

JEAN-MARIE, DES HISTOIRES PLEIN LA TÊTE
Enfant, Jean-Marie Defossez n’aimait pas lire. Pourtant, il est devenu écrivain. Il a déjà écrit seize livres.
Pour réaliser un livre, il y a d’abord un auteur. C’est lui qui imagine et écrit l’histoire... Je ne sais pas à l’avance ce que je vais écrire. Je sais de quoi je veux parler, mais je dois réfléchir un peu pour avoir le point de départ de l’histoire. Puis, je commence et je me laisse aller jusqu’au bout.
Jean-Marie écrit dans le calme et a des horaires de travail précis : de 9 h à midi, et de 14 à 16 h. Mais il est tout le temps très attentif aux idées qui lui viennent à l’esprit. Les livres, on les « reçoit ». Les idées viennent comme des cadeaux. Elles peuvent se manifester tout d’un coup, dans la rue, dans un magasin...
Et quand il termine d’écrire une histoire, c’est tout de suite bon ? Non. Mon premier texte est très mauvais ! C’est un brouillon. Mais ça me permet de savoir où je vais. Ensuite, je mets mon travail de côté pendant deux semaines. Après, je le relis avec des yeux neufs, comme si je découvrais l’histoire. C’est comme ça que je vois ce qui ne va pas. Et je retravaille mon texte.
Je refais ça deux, trois fois, jusqu’à ce que l’histoire soit bonne... Ensuite, j’envoie mon manuscrit à des éditeurs en espérant que l’un d’eux acceptera de publier mon histoire.
Jean-Marie travaille beaucoup l’histoire et le style d’écriture : Je fais attention aux mots, au rythme des phrases, à la logique de l’histoire. Les personnages doivent agir et réagir comme des personnes réelles. Je veux que le lecteur soit à l’aise, comme dans un fauteuil. Il faut dire que, petit, je n’aimais pas lire. Enfin... On ne me mettait pas dans les mains des livres que j’aimais; alors, je croyais que je n’aimais pas lire ! En écrivant, je pense aux enfants qui sont dans le même cas...
Lorsqu’un de ses livres est publié, il reçoit une dizaine d’exemplaires gratuits.
C’est convenu dans le contrat avec l’éditeur. Je garde au moins un exemplaire de chaque livre. Mon premier livre est sorti en 2004 et j’ai une pile de 16 cm sur mon bureau... Je n’ai pas de préférences pour l’un ou l’autre. Quand j’écris une histoire, je la trouve belle, c’est un peu comme si c’était mon enfant. Et quand certaines histoires ne sont pas bonnes, je les garde dans mon ordinateur. Si je peux les améliorer, je le fais.
Est-ce que la vente de ses livres le rend riche ? Non, ça ne me permet pas de vivre, même si je publie plusieurs livres par an. Si je peux vivre en tant qu’auteur, c’est parce que je reçois des invitations dans des écoles, des conférences, des bibliothèques... Je suis payé pour y aller et ça me permet d’écrire le reste du temps.

4.1. Avant de se mettre à écrire, Jean-Marie Defossez
A. imagine la fin du roman.
B. invente le titre du roman.
C. prépare le plan du roman.
D. cherche le début du roman.

4.2. L’écrivain trouve des idées pour ses livres
A. en se posant des questions.
B. dans le monde qui l’entoure.
C. dans les conseils de ses amis.
D. en discutant avec son éditeur.

4.3. L’écrivain
A. présente à l’éditeur la première version du roman.
B. analyse avec son éditeur l

Kryzys klimatyczny, kryzys demograficzny?

Wideo

Komentarze

Komentowanie artykułów jest możliwe wyłącznie dla zalogowanych Użytkowników. Cenimy wolność słowa i nieskrępowane dyskusje, ale serdecznie prosimy o przestrzeganie kultury osobistej, dobrych obyczajów i reguł prawa. Wszelkie wpisy, które nie są zgodne ze standardami, proszę zgłaszać do moderacji. Zaloguj się lub załóż konto

Nie hejtuj, pisz kulturalne i zgodne z prawem komentarze! Jeśli widzisz niestosowny wpis - kliknij „zgłoś nadużycie”.

Podaj powód zgłoszenia

Nikt jeszcze nie skomentował tego artykułu.
Dodaj ogłoszenie